Des publicités qui interagissent avec l’internaute, avec l’intelligence artificielle d’IBM Watson

Chatbots, reconnaissance faciale, domotique ou encore secteur médical… Les domaines d’application de l’intelligence artificielle sont toujours plus nombreux, et c’est désormais au tour de la publicité d’intégrer ses principes en vue d’interagir et d’adapter ses messages aux internautes.

Au Royaume-Uni, l’agence M&C Saatchi avait déjà développé l’été dernier une technologie permettant de doter les panneaux d’affichage d’une véritable intelligence artificielle, qui par le biais de la reconnaissance faciale pouvait détecter si une publicité plaisait ou si elle ne déclenchait aucune réaction particulière. Aujourd’hui, IBM, au travers de sa division Watson Ads, veut s’appuyer sur son IA « maison » pour créer des « publicités cognitives », capables de répondre à des questions formulées en langage naturel. Unilever, GSK Consumer Healthcare ou encore les soupes Campbell font partie de ses premiers partenaires et ce programme est actuellement testé au sein du site de météo Weather.com et de son application, récemment acquis.

Le dispositif en bref : s’appuyer sur la géolocalisation, la météo et les ingrédients dont l’internaute déclare disposer, pour proposer par exemple des recettes en temps réel via l’interface publicitaire, en partenariat avec des marques d’agro-alimentaire. Le « Chef Watson » pioche dans la collection de recettes de la marque et affiche la plus appropriée de manière dynamique au sein de l’encart publicitaire concerné.

L’enjeu principal : sortir du message de marque « top-down » en proposant une expérience inédite à l’internaute. Un concept de « brand utility » permettant de répondre au rejet du matraquage publicitaire en ligne, aujourd’hui en net recul via l’essor des adblockers.

Si sa publicité cognitive en est encore à ses débuts, le groupe diffuse d’ores et déjà son intelligence artificielle dans le domaine de la publicité en ouvrant son API au spécialiste français de la publicité native, Adyoulike. L’objet : mieux contextualiser les publicités natives diffusées grâce à l’analyse sémantique du contenu des pages au sein desquelles elles sont affichées, mais également en analysant les émotions dégagées par une page, ceci afin d’associer les annonceurs à certains contenus.

 

Source : http://www.journaldunet.com/ebusiness/publicite/1187637-ibm-watson-met-de-l-intelligence-artificielle-dans-ses-pubs/

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter