Les industries Agroalimentaires à l’ère de l’usine 4.0 : une rupture imminente ?

L’usine connectée 4.0 va améliorer significativement les performances industrielles

Dans leur étude sur l’usine 4.0 (décembre 2016), VIF, associé à l’Usine Nouvelle, révèle en synthèse que plus de 91% des dirigeants de l’industrie agroalimentaire (IAA) considèrent que le sujet de l’usine connectée 4.0 est stratégique. Ils sont plus de 60% à y voir aussi une amélioration significative de leur performance industrielle. L’ensemble des résultats est accessible dans le livre blanc de la transformation numérique des IAA. Cette enquête a été réalisée auprès de plus de 250 dirigeants.

 

 

 

Le digital au coeur des unités de production

De nombreuses sociétés, depuis les grands groupes comme Schneider, jusqu’à des start-up, développent des solutions de plus en plus élaborées.

Soit à partir d’extension de leurs système MES (Manufacturing Execution System), soit en partant de développements spécifiques. USITAB est une start-up qui développe un dispositif de pilotage des lignes de production à partir d‘IOT implantés sur les équipements jusqu’à leur supervision sur des tablettes connectées.

En plus de l’accès au format digital de l’ensemble des modes opératoires à partir de la tablette, le conducteur de ligne et le superviseur ont accès aux données de production et pilotent en temps réels les paramètres de la ligne pour en optimiser les performances industrielles.

Les équipementiers s’intéressent aussi aux lignes de production intelligentes

Les ingénieries des équipementiers s’intéressent de très près à l’installation de capteurs communicants dans leurs installations. Un bénéfice immédiat provient de la collecte des données qui permet par des algorithmes de déceler des défaillances et d’anticiper les pannes. Ces nouveaux services à haute valeur ajoutée vont accroître très significativement la fiabilité des installations. L’équipementier MECATHERM, l’a bien anticipé et commence à développer cette nouvelle offre de service pour ces futures lignes. Références : RIA – n°774 – janvier 2016 – page 52 

La technique en avance sur les compétences et les changements de comportements

L’arrivée du digital au pied des lignes de production est une réalité aujourd’hui. Cela entraîne des changements de paradigme fort : par exemple l’information n’est plus détenue par quelques personnes, demain chacun peut y avoir accès et elle sera le juste reflet de la réalité. Les équipes opérationnelles et leur management vont devoir appréhender cette nouvelle cohabitation avec le digital. Les DRH doivent impérativement s’y préparer et conduire ce changement. Les organismes de formation (OPCALIM) anticipent ces changements et réfléchissent à des modes d’accompagnement adéquats des IAA.

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter