IA : le plan américain, Obama en porte parole !

Barack Obama a consacré un long entretien à la question de l’intelligence artificielle, publié au mois d’octobre.

Il présente sa vision de l’IA et son impact et les défis sur la société moderne. Au même moment, la Maison Blanche a publié 2 rapports à ce sujet.  L’IA est désormais une priorité nationale.

Voici un éclairage sur les contenus des rapports.

Preparing for the Future of Artificial Intelligence: il présente les avancées actuelles et des possibles applications de l’IA.

Voici les chantiers les plus importants :

  • Gouvernement. Analyser les risques de l’IA et voir si les lois existantes les couvrent bien. Adapter ces dernières au besoin. Ex : ouvrir les autoroutes aux voitures autonomes
  • Éducation. Développer une force de travail compétente en IA pour les acculturer au sujet, tant sur la dimension économique que politique.
  • Emploi. L’automatisation grâce à l’IA, va entraîner de lourdes pertes d’emplois et augmenter les inégalités. Il s’agit d’évaluer l’impact économique sur les bassins d’emplois afin de mieux préparer les territoires à cette révolution.
  • Sécurité. La menace d’une IA autonome associée à un système d’armement n’est plus une fiction. Une coopération internationale doit être en place s pour éviter tout danger en cas de conflit terrestre ou virtuelle (cyber espace).

Le deuxième rapport  National Artificial Intelligence Research and Development Strategic Plan  La puissance américaine sur l’innovation est pleinement mobilisée.

Voici les trois principales priorités :

  • Développer des méthodes efficaces pour la collaboration humain-machine. Au lieu de remplacer l’humain, voir comment optimiser la force des deux.
  • Comprendre et résoudre les questions éthiques, légales et sociétales de l’usage de l’IA. C’est à l’IA de se plier aux règles de la société humaine et non l’inverse.
  • Développer et rendre publiques les bases de données servant à entraîner les IA. Prévenir les biais induits par les données devient essentiel.

 

Sources : Wired, site de la maison blanche

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter