Duoskin, le tatouage connecté

Le concept de wearables n’aura jamais aussi bien porté son nom : aux côtés des vêtements, chaussures, ou bijoux, il faudra désormais compter sur les tatouages connectés.

Développé en partenariat entre le MIT (l’Institut de technologie du Massachusetts) et Microsoft Research, il s’agit d’un concept de tatouage temporaire, permettant de communiquer et contrôler des objets connectés, et qui permet également de stocker des informations.

Il est composé de fines couches de différents matériaux afin de concevoir des circuits imprimés, et d’une simple feuille d’or, sensible au toucher et à la chaleur de l’utilisateur. Il suffit d’un simple contact tactile pour interagir avec les objets connectés. Le circuit est d’abord dessiné grâce à un logiciel de conception graphique et selon les souhaits du futur utilisateur. Une feuille d’or est ensuite appliquée sur le dessin et servira de conducteur sur lequel sont montés les composants électroniques. Il suffit ensuite d’appliquer le tatouage sur la peau avec de l’eau, à la manière d’un décalcomanie.

Trois protocoles ont été pensés : le premier permet au tatouage de servir d’interface tactile pour commander des appareils connectés ; le deuxième, pour stocker des informations et les transmettre à d’autres appareils via un protocole NFC ; le troisième fonctionnerait de la même manière qu’un capteur d’activité, en relevant la température du corps et le rythme cardiaque de l’utilisateur.

De nombreux cas d’usages peuvent ainsi être imaginés : par exemple, l’utilisateur pourra prendre un appel, lancer l’appareil photo ou encore baisser le volume de la musique de son smartphone, stocker des informations lisibles par un terminal dans les billetteries, les événements sportifs ou culturels, et même, servir de moyen de paiement électronique.

Ce format de wearable, au plus proche de l’utilisateur, pourrait ainsi devenir l’avenir de la technologie sans fil. Son lien étroit avec la peau laisse également entrevoir de larges perspectives d’utilisations dans le domaine de la santé.

Il sera possible d’en créer de différentes formes, de quoi susciter l’intérêt des entreprises qui pourront les personnaliser à leur guise.

Si vous souhaitez tester le DuoSkin, il faudra néanmoins encore patienter, puisque le projet est toujours en phase d’expérimentation. Le prix du Duoskin n’a pas encore été évoqué.

 

[Sources : 123]

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter