L’astrophysique

Le 11 février, une annonce de l’équipe de l’interféromètre Advanced Ligo, aux Etats-Unis, a fait vibrer la communauté scientifique. Il s’agirait probablement d’une révolution en matière d’astrophysique ! Il s’agit de la première détection directe d’ondes gravitationnelles, ces vibrations de l’espace-temps prédites par Einstein. Essayons un peu de comprendre la raison de tout cet enthousiasme !

Tout objet qui traverse le tissu de l’espace-temps provoque des ondes gravitationnelles mais celles-ci disparaissent très vite. Seuls les événements les plus violents de l’univers produisent des déformations suffisamment conséquentes pour être détectées sur Terre. En l’occurrence, dans cette fameuse annonce, il s’agit de l’interféromètre Ligo (aux Etats Unis) qui a détecté en septembre dernier une onde gravitationnelle parvenue de la fusion de deux trous noirs dotés d’une masse 30 fois supérieure à celle du Soleil chacun.

Et pourquoi est ce si important ?
Tout d’abord, un siècle après l’hypothèse d’Einstein, confirmer leur existence vient valider davantage la théorie de la relativité générale. De plus, cette confirmation ouvre de nouveaux horizons à la physique, comme l’astronomie des ondes gravitationnelles. En étudiant les processus violents qui les engendrent, on pourra désormais percevoir dans le détail certains événements, jusque là invisibles, associés au Big Bang lui-même ou à la création de trous noirs.

Par ailleurs, en plus des deux interféromètres géants (Ligo aux Etats-Unis et Virgo en Italie), l’agence spatiale européenne mène le projet eLISA, un interféromètre spatial constitué de trois satellites qui permettra de réaliser des observations dans l’espace et donc de s’affranchir du bruit sismique terrestre.

Ainsi, maintenant que leur existence est confirmée, et que les technologies sont mises à disposition pour améliorer la sensibilité et la qualité des détecteurs de ces ondes gravitationnelles, on peut espérer que leur observation permettra de résoudre quelques-uns des plus grands mystères scientifiques, notamment celui de la composition de la majeure partie de l’univers : la matière noire et l’énergie noire. On pourra aussi éclaircir les théories autour de l’origine et la création de l’univers !

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter