« Banking News » Crowdfunding, start-up et paiement mobile sans frontières, banque de la fonction publique

Crowdfunding

Bonjour,

Nous vous proposons ce mois-ci une revue de presse autour de 3 thèmes :

  • la progression rapide du crowdfunding en France et la décision d’Orange d’investir dans une start-up du secteur ;
  • une illustration des paiements innovants multi-devises via une appli Smartphone ;
  • l’extension de l’offre Casden, initialement pensée pour les enseignants, à l’ensemble de la fonction publique.

Bonne lecture

 

+ 100% de collecte pour le financement participatif en 2015

Une collecte de près de 300 millions d’euros l’an dernier, contre la moitié en 2014. Ce montant reste faible au vu de la production de crédit ou de la collecte d’épargne, mais c’est la forte croissance qui attire l’attention plus que le niveau de fonds collectés.

Depuis leurs débuts, les plateformes de financement participatif en France ont attiré quelques 2,3 millions de financeurs.

On distingue trois grandes familles de plateformes participatives :

  1. Les plateformes de prêts ont totalisé près de 200 millions d’euros de collecte
  2. Les plateformes de dons (50 millions d’euros)
  3. Les plateformes d’investissements, permettant d’entrer au capital de jeunes pousses (50 millions d’euros)

Prêt d’Union, faisant partie de la première catégorie, a totalisé à lui seul près de 130 millions d’euros en 2015 contre 76 millions un an plus tôt.

Source : les échos.fr

 

Orange prend des participations dans KissKissBankBank

Dans le cadre de sa diversification dans les services financiers, et suite à son annonce du rachat de Groupama Banque, Orange entre au capital de KissKissBankBank Technologies, holding regroupant 3 plateformes : KissKissBankBank (dons contre dons), HelloMerci (prêts solidaires entre particuliers) et Lendopolis (prêts à des PME).

Cette prise de participation s’est faite au travers du fonds Orange Digital Ventures. Aux côtés de Xange et d’autres investisseurs privés, la levée de fonds a atteint 5,3 millions d’euros.

Source : les échos.fr

 

Revolut, l’appli des paiements sans frontière

Un exemple de plus dans les paiements mobiles innovants : Revolut. Créée il y a 6 mois au Royaume-Uni, la start-up peut se targuer de 100 000 clients à son actif, de 200 millions de dollars de transactions et d’une croissance de près de 7% par semaine.

Le principe est simple : après avoir téléchargé l’appli, l’utilisateur crédite son compte Revolut dans la devise de l’établissement teneur de son compte (le service est ouvert à tous les résidents d’un pays européen). Il peut alors effectuer ses achats dans plus de 90 devises via son Smartphone, sans frais de change (conversion au taux interbancaire spot). Il peut également commander gratuitement une carte de débit MasterCard liée à son compte Revolut et effectuer ses achats dans le monde « physique », ainsi que des retraits en DAB.

L’appli permet également d’envoyer de l’argent à un autre utilisateur, et ce instantanément. Pour l’envoi d’argent à ses proches via les réseaux sociaux, le transfert peut prendre 3 à 5 jours.

La start-up se rémunère pour le moment via la rétrocession d’une partie des commissions versées par les commerçants sur les achats par carte. Les fondateurs se réservent toutefois le droit de changer de modèle économique si le niveau de rentabilité n’était pas au rendez-vous.

Revolut met en avant 3 valeurs qui caractérisent beaucoup de Fintech : simplicité, expérience utilisateur enrichie et transparence.

Source : c’est pas mon idée

 

La Casden ambitionne de devenir la banque de l’ensemble des fonctionnaires

La Banque, membre du réseau des Banques Populaires, détient 25% de parts de marché dans la fonction publique enseignante. Elle souhaite étendre son offre à tous les fonctionnaires, ce qu’elle a désormais le droit de faire suite à un vote en Assemblée Générale en mai 2015. Elle pourra proposer ses offres de livret et de crédit dont le taux est défini en fonction de l’effort d’épargne préalable du client, quels que soient ses revenus et son profil de risque.

Le dispositif s’appuie sur des accords avec les syndicats et associations d’enseignant, sur environ 100 délégations départementales et sur les 3300 agences Banques Populaires qui distribuent l’offre Casden.

La Casden compte 1,3 millions de sociétaires dont 977 000 clients actifs, pour 242 millions d’euros de PNB (2014). L’établissement vise une augmentation de 50% de son PNB en dix ans.

Source : AGEFI

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter