Maisons connectées, Incubation d’InsurTech, Economie du partage, les défis 2016 du monde de l’assurance ?

1 – Les maisons connectées, nouveau levier des assureurs pour améliorer la prévention des risques et proposer des offres d’assurance personnalisées.

A l’heure où les objets connectés font partie des cadeaux incontournables à mettre sous le sapin de Noël, les assureurs utilisent ces innovations technologiques pour optimiser la prévention des risques.

Les données collectées en temps réel grâce aux capteurs de présence, caméras de surveillance ou détecteurs de fumées sont analysées pour favoriser la détection de risques de cambriolage ou d’incendie à titre d’exemples.

« Je change donc je suis » ou comment ne plus conduire le changement mais accepter de le vivre

Ainsi, la compagnie d’assurance Axa a lancé son expérimentation « Maison Connectée » permettant à ses assurés détenteurs d’un contrat multirisques habitation de bénéficier d’une offre de surveillance de leur domicile à distance. Grâce à l’application « Mon Axa », l’assuré peut contrôler les équipements connectés de son habitation et être informé en cas d’incident ou d’événement anormal.

Pour les assureurs, ces maisons intelligentes représentent également une opportunité d’affiner l’évaluation des risques et de personnaliser les garanties et les primes en fonction du niveau de sécurité du domicile des assurés.

[La Tribune] [Les Echos]

 

2– Les assureurs, en quête de partenariats avec des Insurtech, pour éviter leur ubérisation

A l’instar des FinTech dans le secteur bancaire, de nouveaux acteurs viennent bouleverser le monde traditionnel de l’assurance. Les InsurTech, start-up du secteur de l’assurance, utilisent la transformation numérique pour proposer des offres personnalisées à leurs utilisateurs.

FreeGreatPicture.com-28693-business-technology

Inspeer, une jeune plateforme mutualiste offre à ses adhérents la possibilité de mutualiser le risque de franchise en cas d’accident de voiture. Ainsi lors d’un dommage, les 100 membres de la communauté de l’utilisateur de la voiture se répartiront le paiement des 300 € de franchise.

Pour faire face à cette nouvelle concurrence, la stratégie des grands acteurs de l’assurance est d’investir au capital de ces jeunes pousses ou de développer des incubateurs.

Axa annonce le lancement au 1er janvier 2016 d’un « start-up studio » appelé Kamet. Cette structure d’incubation sera dotée de 100 millions d’euros pour créer les nouveaux acteurs de l’écosystème InsurTech.

De même, Aviva a démarré en octobre dernier un championnat d’Open Innovation afin de repérer des start-ups qui pourront participer aux réflexions stratégique de l’assureur, ou encore bénéficier d’un programme d’investissement.

Si, l’enjeu pour les Insurtech est de disposer de bases clients suffisantes pour accélérer leur développement, l’objectif pour les assureurs est d’intégrer ces modèles d’innovation disruptifs pour éviter de se faire ubériser…

[L’Argus de l’assurance] [Assurance et Banque]

 

3 – Les risques liés à l’économie du partage génèrent de nouveaux besoins d’assurance

Dans un contexte de forte croissance de l’économie collaborative, les plateformes communautaires souhaitent compléter leurs prestations par des offres d’assurance pour apporter un socle de confiance à leurs utilisateurs en couvrant les nouveaux risques liés à l’économie du partage.

Centre de Services Partagés Ressources Humaines (CSP RH), halte aux idées reçues !En outre, le site BlablaCar a conclu un partenariat en mai 2015 avec Axa pour garantir le prêt du volant à l’un des passagers pour les longs trajets en remboursant les frais de surfranchise du conducteur.

Toutefois, selon les entreprises de l’économie collaborative, les assureurs ne sont pas assez réactifs face à l’émergence des nouveaux besoins d’assurance.

Pour s’adapter aux nouveaux usages, le secteur de l’assurance doit faire évoluer son modèle et accepter d’assurer des utilisateurs qui ne seront que des clients ponctuels : le particulier qui utilise une tondeuse empruntée pour quelques heures seulement sur un site communautaire à titre d’exemple.

L’économie collaborative offre donc des perspectives prometteuses au monde de l’assurance pour cette nouvelle année qui s’annonce…

[L’usine digitale.fr] [L’Argus de l’assurance]

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter