Faire des DSI les champions de la transformation culturelle

DSI

shutterstock_215549044La technologie est devenue un levier stratégique de toutes les industries. Innovation technologique exponentielle, ouverture et massification des données (open data / big data), digitalisation des business models, développement du modèle Software As A Service (SAAS), délocalisation des infrastructures informatiques via le Cloud sont le quotidien des Directions des Systèmes d’Information.

Dans cet écosystème contraignant, elles doivent être en mutation permanente pour innover, améliorer la qualité de service du SI tout en réduisant les coûts et la durée des cycles de développement, réinventer leur relation avec le métier et mettre en place une organisation la plus agile possible.

tableau DSI

Les managers des DSI ne sont pas non plus épargnés par les mutations sociétales. Les collaborateurs ont de nouvelles attentes dans leur relation au travail, recherchant un équilibre entre l’intérêt professionnel (contenu de leur emploi, perspectives d’évolution, modalités de rétribution…) et l’épanouissement personnel (relations interpersonnelles, espaces de travail…).

L’appropriation des enjeux technologiques et leur application dans le business passeront par un changement humain et culturel des DSI et non pas par de simples évolutions d’organisation ou de processus.

Comment influer sur le comportement des collaborateurs et les amener aux changements souhaités tout en maintenant, voire augmentant, le niveau de performance et d’engagement ? 

1 – Mobiliser et former les managers 

shutterstock_176446403Pour devenir les ambassadeurs de la transformation, les managers doivent être accompagnés dans leur rôle. Cet accompagnement est d’autant plus nécessaire dans les DSI où l’enjeu est de faire évoluer le manager d’un rôle d’expert à une posture de leader qui porte le projet de l’entreprise dans ses équipes.

Évoluer dans son rôle de manager dans une DSI signifie :

  •  Accompagner les équipes dans leur évolution d’attitude vis-à-vis des clients et de leurs pairs en interne dans un contexte de renforcement de la posture de partenaire et de fournisseur de services au métier
  • Passer d’un mode de management de contrôle à celui de coach en charge de faire grandir ses équipes
  • Analyser les compétences des talents en présence et identifier celles qui seront stratégiques  demain
  • Penser valeur en insufflant la notion de rentabilité à ses équipes et orientant le choix du client dans ce sens

On ne devient pour autant pas ambassadeur du jour au lendemain. La création d’une culture commune et le sentiment d’appartenance à un collectif contribuent à décloisonner les entités et à porter un projet commun. Les réseaux ou communautés managériales sont un bon exemple de catalyseur du changement contribuant aussi à créer de l’innovation par l’émulation collective.

La DSI d’une entreprise de transport s’est appuyée sur un réseau de relais du changement composé de managers et de talents non managers pour accompagner les équipes dans la transformation. La mobilisation de leurs énergies a contribué à décliner l’information sur le projet de transformation au sein des équipes et à remonter les informations du terrain.

2 – Donner envie aux collaborateurs

Fotolia_34611613_Subscription_Monthly_XXL-001Faire changer les pratiques, la culture, et les modes de fonctionnement ne se fait pas sans donner envie aux collaborateurs de faire partie de l’aventure et d’en être les chevilles ouvrières. Trop souvent sous-estimé, le marketing du projet de changement devient primordial pour ré-enchanter les collaborateurs.

C’est en déployant une stratégie de communication inclusive pour mettre en œuvre son  projet de transformation (vidéos expliquant les enjeux, espace digital de partage, moments d’échanges informels et conviviaux favorisant la co-construction et la transversalité…) qu’une banque de détail française a créé une nouvelle dynamique.

3 – Attirer, développer  et renouveler les compétences nécessaires

shutterstock_132696545L’enjeu aujourd’hui est de sécuriser les compétences et les métiers de demain au sein de la DSI.

Cela signifie :

  • Internaliser les compétences clés qui seront génératrices de valeur pour l’entreprise, à savoir la connaissance métier et client
  • Former les collaborateurs en continu et en avance de phase par rapport aux évolutions technologiques
  • Valoriser et assurer la transmission des savoirs et des expertises entre les collaborateurs et les générations

La posture des DSI doit évoluer de l’expertise technique vers le conseil interne aux clients. Cela passe par le développement de l’orientation client chez les collaborateurs et la formation aux attitudes de service notamment.

La transformation technologique est donc une vraie révolution culturelle, qui ne pourra réussir sans un fort engagement humain.

 

 

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter