Movidius, la start-up au cœur du projet Google Tango Phone lève 40M€ supplémentaires

movidiusPour rappel le projet Tango est un projet lancé par Google il y a un peu plus d’un an qui vise à créer un smartphone capable d’interagir avec son environnement. Bardé de capteurs 3D et d’une puce comme la Myriad 2 produite par Movidius, le téléphone est capable d’établir instantanément une cartographie 3D de l’environnement de l’utilisateur. Les applications du projet Tango vont de l’aide aux malvoyants aux jeux-vidéo. Un kit à destination des développeurs a récemment été publié et les premières application ne devraient plus trop tarder à voir le jour. Vous pouvez jeter un œil à la vidéo de présentation du projet :

Quelle est la véritable rupture apportée par Movidius ? C’est la faible consommation en énergie de ses processeurs ! Par exemple la puce Myriad 2 ne consomme que 500mW, soit quasiment trois fois moins que la technologie élaborée par son principal concurrent Primesense, cette start up au cœur du projet Kinect de Microsoft et rachetée par Apple fin 2013. Les fonctionnalités se ressemblent, il s’agit d’analyser et de traiter des images pour donner un aperçu de l’environnement 3D qui nous entoure, mais dans le cas de Movidius, la faible consommation en énergie permet d’intégrer la technologie à un téléphone, ce qui était impossible auparavant ! A noter que la puce Myriad 2 de Movidius est en mesure de traiter jusqu’à 3 téraflopsde données par seconde.Sa taille est également réduite à une surface de 6,5 mm carrés pour une épaisseur d’1 mm, ce qui encore une fois permet d’intégrer la puce à un téléphone.

projet tango par GooglePour de nombreux experts le téléphone intelligent capable d’interagir avec son environnement guidera la prochaine génération de smartphones. Ce n’est pas un hasard si les géants du secteur tels que Apple, Google, ou même Amazon sont sur le coup.

La technologie Movidius s’inscrit parfaitement dans l’ère du temps et on pourrait vite la retrouver ailleurs que dans nos téléphones. Le PDG de la start up Rémi El-Ouazzane entend surfer sur la vague tendance des drones pour développer son produit. Si aujourd’hui les drones peuvent tous voler de façon autonome, les équiper des puces Movidius leur permettrait de beaucoup mieux appréhender le monde qui les entoure et surtout d’éviter les collisions. Movidius pourrait également trouver rapidement des débouchés dans le domaine de la réalité virtuelle. sur des projets comme les Hololens de Microsoft, Movidius peut alimenter les détecteurs de mouvements de façon plus performante que ce qui se fait aujourd’hui pour rendre l’expérience de réalité virtuelle encore plus immersive.

A suivre donc !

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter