Le cloud : Un FabLab numérique à destination des métiers ?

Qu’est ce qu’un Fabab ?

fablabFablab, n.m. : « lieu ouvert au public où est mis à sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et   la réalisation d’objets ».

Le FabLab offre des outils simples, accessibles et permettant un résultat rapide. Il apporte aux utilisateurs non-spécialistes la possibilité de prendre le contrôle de leurs créations.

Cloud et FabLab, quel rapport ?

Avec les nouvelles solutions technologiques, certaines directions métier peuvent imaginer posséder leur propre “bac à sable numérique”. Il leur permettrait de tester de nouvelles solutions/services informatiques en s’abstenant de certaines contraintes complexes (nature des données, complexité d’intégration, …).

De plus en plus de directions en charge de l’innovation ont désormais accès à un FabLab pour expérimenter, s’inspirer, tester, … Dans son rôle d’apport de technologie aux métiers, la DSI a la possibilité d’équiper les directions métier de FabLab numériques, leur permettant de déployer, d’innover et pourquoi pas de révolutionner les solutions proposées à leurs utilisateurs.

Le concept de FabLab est transposable au Cloud privé ou public, en considérant sa mise à disposition par les DSI comme le déploiement d’un bac à sable technologique à destination des métiers. Avec le Cloud, les directions métier ont enfin, à portée de main, un environnement dédié à l’innovation.

Pourquoi le Cloud est-il propice à l’innovation ?

FabLabImaginons une offre de service Cloud à disposition des directions métier et disponible dès la phase d’expérimentation d’une idée : le métier est alors en mesure de tester, de modifier ou de faire évoluer rapidement une solution afin de l’adapter, par itérations successives, à ses besoins. Comme dans un FabLab, il serait possible de faire, défaire et refaire afin d’affiner et d’optimiser au maximum le rendu et le comportement souhaité. Tous les ajustements sont accessibles et visibles à la volée.

La mise en place d’une offre de service Cloud orientée expérimentation par la DSI, qu’elle en soit productrice ou qu’elle en sous-traite la production, apporte un gain de temps et de moyens quantifiables : mises à disposition des infrastructures quasi-immédiates, faible effort de configuration des équipements, liberté d’action et autonomie pour l’équipe projet…

A l’image de l’approche Lean Startup, une offre Cloud orientée expérimentation permet de réduire l’effort de préparation des moyens techniques indispensables pour matérialiser une idée. Ce gain de temps apporte au métier la possibilité d’ajuster ses besoins et de mettre en service rapidement une première version de sa solution tout en réduisant le coût des échecs projets (tâtonnement, évolutions des besoins, mauvais dimensionnement technique, etc.).
g_400xN.68663Dans une approche Lean Startup les métiers peuvent matérialiser une idée sous forme d’un MVP (Produit Minimum Viable) avant toute démarche analytique du besoin, et sans exercice rébarbatif de business plan, du fait de l’absence d’investissement initial. Ce prototype est élaboré très rapidement et permet de valider les premiers besoins métiers… ou d’abandonner avant d’avoir épuisé le budget annuel d’investissement !

Les opportunités qu’apportent les services Cloud orientés expérimentation donnent donc la possibilité aux équipes projet de se concentrer sur l’innovation et l’apport de valeur.

Un enjeu pour la DSI : maîtriser le SI de bout en bout sans brider la capacité d’innovation

Les directions métier sont souvent tentées de se lancer seules dans leurs projets innovants, considérant (parfois à juste titre) que la DSI freine les projets au lieu de les accélérer. Ce défaut de coopération, induit des risques pour l’entreprise, que la DSI aurait su maîtriser. Charge à elle de faire évoluer son offre !
La sensibilisation et la répression ont des limites. Le déploiement de services Cloud orientés expérimentation est une réponse que la DSI peut proposer pour développer sa posture de partenaire business.

En conclusion, l’un des usages du Cloud est de proposer un FabLab numérique dédié à l’innovation. Il permet d’accélérer les phases amont des projets, de limiter les coûts d’avant-projet, de s’accorder un droit à l’erreur et donc de décomplexer les idées de rupture, mais surtout de consolider un peu plus les relations de l’IT avec le métier.

Clément Coicault, Ronan Vuillemard et Laurent Pernel

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter