1 – Robocoin devient la première « banque bitcoin »

Selon certains experts, le bitcoin deviendra une des 20 premières devises d’ici 20 ans. Surfant sur cette popularité, Robocoin (deja connu pour leurs distributeurs de bitcoins à Vancouver) se positionne en tant que banque (présence physique via des distributeurs et en ligne).

Parmi les services originaux proposés par Robocoin, on retiendra les transferts d’argent internationaux en fournissant uniquement le numéro de téléphone du destinataire (qui pourra virer la somme sur son porte-monnaie virtuel ou la retirer sur un automate, même s’il ne possède pas de compte Robocoin) et l’authentification par le réseau veineux de la paume de la main (qui élimine tout besoin d’objet physique, carte ou clé d’identification…) et tout ceci en temps réel.

Autant dire que Robocoin se positionne en tant que précurseur grâce à ces services qui ne seront globalement pas proposés par les grandes banques avant plusieurs années.

[BLOG – C’EST PAS MON IDÉE] Robocoin devient la première « banque bitcoin »

 

2 – Cetelem mixe épargne et crédit pour aider ses clients à planifier ses projets

Cetelem propose depuis hier lundi sur son site internet un outil destiné à la préparation de projets, qui mixe phase d’épargne et phase de remboursement de crédit. La filiale de crédit conso de BNP Paribas poursuit ainsi sa stratégie de diversification entamée en 2011 avec le lancement de son livret d’épargne.

 

L’outil permet (après avoir fourni un apport) de commencer le shutterstock_183273479remboursement de son crédit plus tard (minimum 6 mois après souscription).

Si cet outil connait certaine limite, il atteint toutefois son objectif de fidélisation des clients.

 

[CBANQUE] Cetelem mixe épargne et crédit pour aider ses clients à planifier ses projets

 

3 – Crédit Agricole, mon Crédit dans la poche

Depuis la fin du mois dernier, les caisses bretonnes du Crédit Agricole proposent à ses clients leur nouvelle application mobile baptisée « Mon Conseiller », une réponse aux banques 100% en ligne, qui permet à l’utilisateur de rester en contact avec son conseiller bancaire sur des horaires élargis.

shutterstock_160042331

« Mon Conseiller » est inédite dans son genre : elle permet à l’usager de garder le contact en toute circonstance avec sa caisse locale. La photo de son conseiller – et celle de son agence – apparaît sur l’écran et , en un clic, le client peut l’appeler sur sa ligne directe, lui envoyer un e-mail ou prendre un rendez-vous dans son agenda.

« Ce service permet de simplifier et d’accroitre la rapidité d’accès à son conseiller » résume le communiqué

 

[BLOG – C’EST PAS MON IDÉE] Crédit Agricole, mon Crédit dans la poche

 

4 – BNP Paribas : « préférence client 2016 » un programme ambitieux pour créer la nouvelle référence bancaire de le relation client en France

BNP Paribas qui souhaite devenir la nouvelle référence bancaire de la relation client en France lance son programme « préférence client 2016 ».

Dans son objectif de s’adapter à la nouvelle façon de consommer, le nouveau programme BNP s’articule shutterstock_117963076autour de 4 piliers : une relation enrichie par plus de service, plus d’expertise, et des agences plus transparentes et plus connectés.

 

Pour cela, elle va investir 210 millions d’euros sur trois ans dans 3 domaines clés : les agences, les humains et le digital.

 

[ZONEBOURSE.COM] BNP Paribas : « préférence client 2016 » un programme ambitieux pour créer la nouvelle référence bancaire de le relation client en France

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter