Bonjour,

Après quelques semaines d’absence, la Weave Agro News revient avec un panier plein d’actualités.

Comment l’innovation, les rapprochements, le développement à l’international permettent des succès en réaction au contexte international, crise financière, volatilité des matières premières, suppression des quotas ? Voici quelques exemples qui ont retenu notre attention ces derniers jours.

Ça bouge dans le secteur du lait !

secteur du lait - agri industrie

Les groupes coopératifs 3A et Sodiaal fusionnent

D’ici fin 2013, les 2 coopératives devront fusionner afin de renforcer leurs activités, de créer davantage de valeur et surtout d’anticiper la suppression des quotas laitiers prévus à 2015.


Cette fusion devrait élever le volume de collecte de lait à 5 milliards de litres auprès de 14 000 adhérents livreurs. Le groupe attendrait un chiffre d’affaire de 5 milliards d’euros.

L’objectif de cette nouvelle structure sera de valoriser et développer des activités complémentaires comme la production de fromages, marché sur lequel le groupe deviendrait leader, notamment pour les fromages de terroirs et AOP. D’autres marchés sont dans la ligne de mire du groupe : les produits industriels, les produits ultra-frais MDD ou encore la pâtisserie et les produits de traiteur premium surgelés.

communiqué de presse du rapprochement des groupes coopératifs 3A et Sodiaal

Bongrain SA et Terra Lacta ont signé un protocole d’accord précisant les contours du partenariat annoncé

Le partenariat prévu permettra aux 2 groupes de développer l’ensemble des synergies marketing, commerciales et industrielles afin de consolider leurs positions sur les marchés laitiers. De plus, il offrira aux producteurs de lait de vache et de chèvre, adhérents de Terra Lacta, une vision long terme sur la construction d’une filière laitière régionale durable, ainsi que sur le développement et la pérennisation de l’activité de transformation locale.

Dans ce cadre, le protocole signé entre Bongrain SA et Terra Lacta prévoit :

  • La constitution d’une société commune : les Fromagerie Lescure qui regroupera les activités de production et de commercialisation de fromages (Capital Social : 51 % pour Bongrain Europe et 49 % pour Terra Lacta).
  • L’apport par Terra Lacta à la Compagnie Laitière Européenne (CLE), filiale de Bongrain SA, de ses activités de production et de commercialisation de beurre, crème, fromages de commodités (lait de vache) et ingrédients laitiers. Terra Lacta deviendra actionnaire de CLE.
  • La signature de contrat d’approvisionnement en lait de vache et de chèvre de longue durée avec les adhérents de Terra Lacta afin de sécuriser le débouché des productions

Source : AgroAlimentaire News, article « France : Bongrain SA et Terra Lacta ont signé un protocole d’accord précisant les contours du partenariat annoncé.« 

Les Chinois misent sur le lait made in France

Le chinois Biostime, spécialisé dans le lait infantile, entre au capital de la coopérative Isigny Sainte-Mère. Pour Biostime, l’objectif de ce partenariat est de sécuriser un approvisionnement de qualité pour rassurer les mamans chinoises traumatisées par les scandales alimentaires à répétition dans ce pays. La société chinoise aura 20 % du capital (en investissant 2,5 millions d’euros assortis d’un prêt sous forme d’obligations non convertibles d’un montant de 17,5 millions d’euros) et 10 % des droits de vote, avec un contrat d’engagement sur 15 ans. Grace à ce partenariat, la coopérative financera une nouvelle usine et pourra augmenter ses capacités de production de 20 000 à 50 000 tonnes de poudre de lait infantile.

Plus d’information sur LeMonde.fr – Article « Le chinois Biostime entre au capital de la coopérative Isigny Sainte Mère« 

Deuxième contrat de filière alimentaire, Coop de France s’engage

Coop de France ainsi que les ministres Stéphane Foll, Guillaume Garot et Arnaud Montebourg ont signé le 2ème contrat de filière alimentaire en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire : l’ANIA, la CGAD, la FCD et la FNSEA. Durant plus de 6 mois de dialogues aux niveaux régional et national, les pouvoirs publics et les entreprises se sont engagés sur plus de 30 items qui seront déclinés en région.
La participation de Coop de France a fortement contribué à l’avancement de l’ensemble des travaux, notamment avec l’appui des Fédérations régionales et des coopératives parties prenantes. Les principaux engagements retenus par la Coopération sont : la modernisation des filières pour renforcer leur compétitivité et accompagner la transition écologique, la simplification des démarches à l’export, le soutien à l’innovation, …

Pour en savoir plus : AgroAlimentaire News – Article « Contrat de filière alimentaire : Coop de France s’engage« 

  • ANIA : Association Nationale des Industries Alimentaires
  • CGAD : Confédération Générale de l’alimentation en détail
  • FCD : Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution
  • FNSEA : Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles

Casino met la main sur Monoprix

casino rachète monoprixLe groupe Casino a racheté les parts des Galeries Lafayette du groupe Monoprix et détient ainsi 50 % du capital. Casino a enfin reçu l’accord de l’Autorité de la concurrence pour réaliser la transaction,  mais pas à n’importe quel prix. En plus de débourser 1,2 milliard d’euros, le groupe Casino s’est engagé à céder 58 magasins dont 55 dans Paris intra-muros, où il est très présent notamment au travers de son enseigne Franprix. Cette condition était sine qua non au respect de la concurrence et donc à l’approbation de l’Autorité de la concurrence. En effet, en ajoutant la centaine de Monop’ et Monoprix aux 367 Franprix, Leader Price, Petit Casino ou Spar, le groupe Casino aurait eu la mainmise sur le commerce alimentaire avec plus de 50 % des parts de marché dans de nombreux quartiers de la Capitale.
Pour rappel, le marché du commerce alimentaire parisien aujourd’hui dominé par le groupe Casino, pèse 3,7 milliards d’euros.

Plus d’info sur lemonde.fr – Article « Pour racheter Monoprix, Casino s’engage à céder 55 magasins à Paris« 

La production porcine bretonne, un avenir pris en main

L’Assemblée Générale du CRP (Comité Régional Porcin) de Bretagne  a identifié des dispositions législatives et réglementaires à mettre en place afin d’assurer la bonne situation de la production porcine de la région :

  • Simplification administrative pour promouvoir l’investissement en élevage de porcs
  • Etiquetage de l’origine des produits frais et transformés
  • Suppression des distorsions de concurrence liées au dumping fiscal et social pratiqué en Allemagne

Plus d’info sur AgroAlimentaire News – Article « Avenir de la production porcine bretonne« 

Les dernières news en bref

  • Le Crédit Agricole prend plus de 5 % du capital de la coopérative Limagrain (investissement de 70 millions d’euros). Ce renforcement financier est destiné à promouvoir le développement de l’activité de boulangerie industrielle mais aussi à  renforcer les efforts de recherche dans les semences de la coopérative.

Source : Lemonde.fr – Article « Le Crédit Agricole prend plus de 5% du capital de la coopérative Limagrain » 

 

  • Les députés français renoncent à l’étiquetage obligatoire de l’origine nationale des viandes et préfèrent attendre de voir si la Commission Européenne allait rapidement se prononcer sur le sujet

Source : AgroAlimentaire News – Article « Les députés renoncent à l’étiquetage obligatoire de l’origine des viandes »

 

  • Affaire Spanghero, le verdict est tombé, le tribunal de commerce de Carcassonne a finalement retenu l’offre de reprise de l’entreprise par son fondateur, Laurent Spanghero. Cette situation devrait permettre de sauver les postes de 90  des 230 salariés.

Source : Lemonde.fr – Article « Spanghero : l’offre de reprise du fondateur est retenue »

 

  • Le Ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, prévoit le lancement du pacte « qualité ingrédient » d’ici fin 2013.  Ce dernier vise à améliorer l’offre à travers la diminution des ingrédients dont la consommation doit être limitée, à pousser les entreprises à porter à la connaissance des consommateurs les améliorations nutritionnelles et à travailler sur la consommation des fibres. 7 secteurs alimentaires se sont aujourd’hui engagé à signer ce pacte (biscuits fourré, céréales petit déjeuner pour enfants, boissons rafraîchissantes sans alcool, compotes, plats préparés, charcuterie industrielle et artisanale et pain artisanal)

Plus d’info sur AgroAlimentaire News – Article « Un pacte qualité ingrédient fin 2013 »

 

  • La nouvelle tendance alimentaire ? Les « flexitariens » ou végétariens flexibles,  sont des consommateurs qui alternent le végétal et l’animal dans leur alimentation. Une opportunité à saisir pour les industriels de l’agroalimentaire

En savoir plus sur AgroAlimentaire News – Article « Les flexitariens : les consommateurs de demain »

Bonne semaine pour certains et bonnes vacances pour d’autres.

A bientôt

Rana El-Alam & Nicolas Thuilliez

Newsletter

Recevez notre newsletter bi-mensuelle

Commenter